LE TEST D’INFILTROMÉTRIE

L’infiltrométrie permet d’identifier et de visualiser, à l’aide d’appareils de pointe, les flux d’air pénétrant le bâtiment au travers des divers éléments de la construction tels que les huisseries des portes et des fenêtres, les gaines électriques, les raccordements sanitaires, etc.

Depuis le 1er Janvier 2013, s’inscrivant dans la continuité du label BBC (Bâtiment Basse Consommation), les nouvelles dispositions en matière d’économie d’énergie mises en place par la Règlementation Thermique 2012 (RT2012), imposent au propriétaire de nouvelles constructions résidentielles, de ne pas dépasser un coefficient de perméabilité de 0,6 m3/h.m². Pour se faire, un test d’infiltrométrie s’impose afin de valider la qualité de la réalisation et la conformité technique des matériaux mis en place.

QUAND ?

Le 1er janvier 2013 est la date à partir de laquelle tous les dépôts de permis de construire en Corse ou en France sont soumis à la RT2012.

Un premier test, dit intermédiaire, pourra être effectué une fois que le bâtiment est hors d’eau, hors d’air, isolation et membrane posée, afin d’identifier les éventuels défauts d’étanchéité avant la pose d’un carrelage, de cloisons ou encore du mobilier fixe (cuisine, salle de bain, etc.).

Un test final sera ensuite effectué à la livraison, afin de valider sa conformité face aux exigences de la norme NF EN 13829.

Attention !
Certains bâtiments neufs, à usage tertiaire ou construit en zone ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine), dont le permis de construire a été déposé à compter du 28 octobre 2011, sont également soumis à la RT2012.

COMMENT ?

Afin de pouvoir effectuer son test, l’opérateur va inspecter et préparer le bien soumis à ce contrôle, conformément au guide d’application GA P50-784. Il procède à l’obturation des ventilations volontaires (hotte de cuisine, VMC, etc.) et c’est à l’aide d’un infiltromètre également appelé "bloowing door", installé à l’emplacement d’une porte ou d’une fenêtre que le technicien va pouvoir mettre le bâtiment en dépression.
A l’issue du test, le logiciel sera en mesure de fournir une réponse sur le niveau de perméabilité. Si celle-ci est en concordance avec les exigences requises, l’opérateur établi un rapport mentionnant le coefficient de perméabilité conformément à la norme NF EN 13829. Si par ailleurs, le résultat ne s’avèrerait pas concluant, l’opérateur profitera de l’installation pour inspecter les points faisant défaut à l’aide d’appareils de mesures tels que la machine à fumée ou la caméra thermique.
Afin d’éviter les surprises comme le démontage de la cuisine équipée ou de votre baignoire, il est recommandé de faire un test intermédiaire, même s’il n’est pas requis.

Silisole Diagnostics Immobiliers - Avenue du 9 Septembre, 20240 Ghisonaccia - E-mail: info@silisole-diagnostics.fr - Tel: 06 79 12 76 95

©Copyright 2014-2019 Silisoles Diagnostics Immobiliers